Vitalik contre les forks Ethereum - Investir sur Internet

Vitalik Buterin s’oppose aux forks Ethereum


Vitalik Buterin est depuis longtemps un nom connu dans la communauté des crypto-monnaies, mais dernièrement, il est devenu connu de tous. Le réseau Ethereum, dont le jeune homme de 28 ans est cofondateur, est désormais un colosse. Elle alimente la deuxième plus grande crypto-monnaie du monde et est largement connue pour sa fonctionnalité de Smart Contract et ses applications pour la finance décentralisée (DeFi) et NFT, entre autres.

Avec son succès, Buterin est devenu le plus jeune milliardaire en crypto-monnaies du monde, mais il a des ambitions bien plus élevées pour la blockchain et pour lui-même, qui iraient au-delà du simple profit. Le magazine Time a récemment rapporté que la valeur nette de Buterin est d’au moins 800 millions de dollars.

Au début de l’année 2022, il s’est imposé comme une sorte de voix de la conscience dans le monde des crypto-monnaies, condamnant Vladimir Poutine pour l’invasion de l’Ukraine et le Bored Ape Yacht Club pour avoir alimenté les inégalités économiques dans le même espace crypto qui l’a rendu célèbre.

Achetez de l’Ethereum vous aussi sur l’une de ces plateformes en ligne :

  • Certifié FCA


  • Reconnu mondialement

  • 0% Commissions

  • Pas de dépôt minimum !

  • Broker renommé

  • Levier x200 disponible

  • 0% Commissions

  • Nombreuses crypto

  • Certifié AMF

  • Catalogue crypto complet

  • 0% Commissions

  • Trading social

  • Formations gratuites

  • Levier x600 disponible

  • 0% Commissions

  • Pour débutants et confirmés

Investir comporte un risque de pertes. Il est important d'effectuer vos propres recherches.

83,45 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur.

L'investissement et la conservation des cryptoactifs sont proposés par eToro (Europe) Ltd en tant que prestataire de services d'actifs numériques (PSAN), enregistré auprès de l'AMF. 

62,2% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l'argent

Les investissements en cryptoactifs sont très volatils. Pas de protection des consommateurs. Une taxe sur les bénéfices peut s'appliquer.

Vitalik Buterin contre les fork

La querelle sur le potentiel Ethereum Fork continue de faire rage, perturbant hier Justin Sun et aujourd’hui le leader d’Ethereum, alias Vitalik Buterin. Un Buterin qui est apparu plutôt nerveux ces derniers jours (sa controverse avec Michael Saylor restera dans les annales) et qui, cette fois, s’en prend à ceux qui organisent et soutiennent ledit Fork.

Il y aura de la confusion sur les marchés, déclare le leader d’Ethereum, tout en accusant ces acteurs de vouloir déclencher une confusion sur le marché qui ne fera de bien à personne, sauf à leurs propres poches. Une question qui devient en tout cas épineuse et qu’il faudra continuer à suivre dans les prochaines semaines, celles qui nous séparent précisément du passage d’Ethereum à Proof of Stake.

Alors que la question prend de l’ampleur, Vitalik Buterin semble également avoir ressenti le besoin de s’exprimer sur le sujet. Et il l’a fait depuis la Corée du Sud, lançant des piques parfaitement dans la ligne de ce qu’il a déjà fait ces derniers jours, notamment dans la fameuse affaire des insultes à Michael Saylor.

“Les personnes qui veulent créer des fork sont exclues de la communauté. […] Je suis sûr qu’il y aura des problèmes… S’ils veulent créer des fork, ce sera à eux de les atténuer.”

Il a ensuite ajouté que ceux qui poussent ou soutiennent les fork sont en fait, du moins à son avis, à la recherche d’argent facile. Une position difficile mais compréhensible, surtout après que la position pro-fork ait même été prise par Justin Sun, un personnage déjà particulièrement détesté par au moins une partie de la communauté, qui s’est dit prêt à faire don de ses ETHWs, ou des ethereums post-Fork PoW, au réseau afin de permettre le développement de projets.

La question au sujet des forks Ethereum devient épineuse

La question est certes épineuse, mais elle doit en même temps être examinée de près, car le réseau principal d’Ethereum pourrait tout au plus perdre quelques projets et plus, sans qu’il y ait réellement de répercussions décisives sur la viabilité du projet.

Il n’en reste pas moins qu’étant donné l’ampleur des personnes impliquées, nous en entendrons certainement parler à l’avenir, les discussions devant se concentrer à l’approche de la date du 19 septembre, qui devrait être la date x pour le passage d’Ethereum à Proof of Stake. Nous verrons si les “rebelles”, qui, comme l’a souligné Vitalik Buterin, viennent effectivement de l’extérieur de la communauté, pourront donner suite à leurs fantasmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page