The One : maison la plus chère du monde vendue aux enchères
Investir sur internet » Maison la plus chère

The One : maison la plus chère du monde vendue aux enchères

maison la plus chère du monde

Le monde de l’immobilier de luxe a toujours connu des ventes records partout dans le monde, mais cette vente conclue en mars dernier est tout à fait inédite. “The One”, une villa s’étalant sur plus de 9.700 m² en Californie, a été vendue aux enchères pour un montant de 126 millions de dollars, soit 115 millions d’euros au taux de change au moment de la vente, un record jamais atteint.

Actualisé le 17 octobre 2022 par Nicolas

Le temps de la démesure

La villa la plus chère du monde a été créée par le promoteur Nile Niami qui l’a annoncée depuis longtemps comme une maison aux caractéristiques jamais égalées. S’étalant sur près de 10 000 mètres carrés habitables, la gigantesque villa tient plus du palais princier que de la petite maison de vacances. Elle compte, en effet, 21 chambres spacieuses, dont une suite principale d’une surface de plus de 500 mètres carrés. La villa de la démesure compte également 42 salles de bain luxueuses, sept piscines, un cinéma Dolby Digital de 40 places et une boîte de nuit qui n’a rien à envier aux plus grands clubs californiens. 

La villa comporte également de nombreux équipements sportifs de luxe comme plusieurs salles de sport tout équipé, une piste de jogging vitrée pour courir en toute saison, quatre pistes de bowling, une salle de billard, un court de tennis, un terrain de golf et même un hippodrome pouvant accueillir des courses de chevaux.

The One” comporte aussi des espaces de détente et de beauté dont un spa et un salon de beauté haut de gamme.

Cette villa est aussi conçue pour les plaisirs gastronomiques, puisqu’elle est équipée de plusieurs salles à manger très spacieuses, d’une cave à vin pouvant accueillir jusqu’à 10 000 bouteilles dans les meilleures conditions de conservation, un bar à glaces, un bar à jus et de nombreux bars intérieurs et extérieurs pour servir des boissons alcoolisées ou non aux invités. Les heureux acquéreurs de cette maison peuvent aussi profiter d’un fumoir à cigares et d’une cave équipée pour préserver dans les meilleures conditions les meilleurs cigares au monde.

Le style de la villa est résolument moderne, avec des lignes droites et des courbes épurées, de très larges ouvertures et des baies vitrées monumentales qui laissent les occupants de la maison profiter du beau soleil californien.

Le lot comporte également une maison d’hôte indépendante, richement meublée et décorée et comportant trois pièces.

Petit bémol, la maison n’est pas équipée de cuisine, ni de raccordement au gaz, ce qui en fait, aux yeux de la loi américaine, une maison inhabitable en l’état.

The One”ne se distingue pas seulement par son architecture ou ses luxueux équipements, mais aussi par sa situation géographique. La maison a, en effet, été construite sur les hauteurs de Bel Air, un des quartiers les plus huppés et les plus selects de Los Angeles et qui domine cette dernière. La maison a d’ailleurs de nombreuses vues imprenables sur la ville et ses alentours, notamment à partir de ses nombreuses terrasses et piscines extérieures. La piste d’athlétisme de 100 mètres offre aussi une vue sublime sur la ville, tout comme le toit-terrasse végétalisé et orné de palmiers de plus de 20 mètres de haut.

La maison est décorée de nombreuses œuvres d’art précieuses dont une sculpture de l’artiste contemporain Mike Fields, une œuvre monumentale de Stephanie Field et une sculpture en verre de l’Italien Simone Cenedese.

Après 10 ans de construction, la déception

Le promoteur immobilier Nile Niami à qui on doit la paternité de cette somptueuse villa a eu énormément de difficultés à lancer son projet. Il a d’abord eu à régler des difficultés administratives, puisque les promoteurs immobiliers concurrents et les autorités locales ont décidé de donner à son projet le statut de projet commercial, un statut différent des autres constructions privées voisines et qui impose plus de restrictions et de limitations quant aux possibilités architecturales.

Le projet a quand même pu être mis sur les rails pour être mis une première fois en vente en 2021. Le promoteur estimait alors la valeur de sa villa à plus de 500 millions de dollars, mais il a vite déchanté en constatant que les acheteurs ne se pressaient pas à sa porte. Il a dû par la suite revoir ses ambitions à la baisse pour proposer la villa à un prix de 340 millions de dollars, avant de le réduire encore une fois à 126 millions de dollars.

Lors de la vente aux enchères qui s’est tenue en Californie, mars dernier, la maison a bien failli être vendue à un prix encore bien inférieur à celui espéré, puisque, à quelques minutes de la clôture de la vente, l’enchère la plus élevée n’était que de 70 millions de dollars. Ce n’est qu’aux derniers instants de la vente que les enchères ont repris pour atteindre le prix de vente final de 126 millions de dollars.

C’est donc une belle déception que vit Nile Niami qui, en plus de rencontrer de nombreuses difficultés financières et échappant de peu à la ruine, voit aujourd’hui les revenus de son projet faramineux fondre comme neige au soleil, passant de 500 millions à presque le quart de cette somme.

Une déception qui sera partagée par l’acquéreur qui, comble de l’ironie, ne pourra pas faire préparer ses repas sur place, faute de raccordement au gaz, et devra s’acquitter de gros arriérés d’impôts dont le promoteur ne s’est pas acquitté. Il devra aussi se montrer patient, puisque la construction de la villa n’est pas tout à fait achevée et le coût des travaux restants sont estimés à plus de 20 millions de dollars.

Voir aussi : Les pays le plus riche du monde

Retour haut de page