Stellantis en quête d’autonomie énergétique !

Stellantis en quête d’autonomie énergétique


En visite le 29 juin sur le pôle mécanique de Trémery-Metz en Moselle, Carlos Tavares, Directeur Général du groupe Stellantis fondé en 2021 par la fusion de Peugeot PSA et Fiat Chrysler, a évoqué les défis et enjeux énergétiques auquel est confronté son groupe, ainsi que sa volonté de mettre en place des stratégies pour y faire face.

Accélération de la transition vers des motorisations électriques

Le Directeur Général a déclaré “je suis fier de l’engagement de 3 500 salariés du pôle Trémery-Metz dans la mise en œuvre de la fabrication de motorisations électriques et de transmissions électrifiées. Nous ne sommes plus dans la planification, mais dans l’exécution de la transition électrique”. Les intentions du groupe sont claires, sauter à pieds joints dans la transition de l’industrie automobile vers une motorisation électrique qui tend à se généraliser, notamment au vu de la future interdiction de la vente de nouveaux véhicules thermiques à l’horizon 2035.

Une réponse à un contexte anxiogène pour l’industrie

La transition des motorisations vers l’électrique n’est toutefois pas la seule préoccupation du DG de Stellantis. Au vu des défis géopolitiques, notamment la guerre en Ukraine qui met à mal l’approvisionnement de l’Europe en gaz et en électricité, le groupe “se pose la question de produire sa propre énergie”. Une question imposée par l’actualité et le fait qu’en cas de pénurie d’énergie, les foyers seront prioritaires dans les approvisionnements, contrairement aux industries qui pourraient servir de “fusible” pour protéger la population d’une éventuelle pénurie. “Hier, j’avais une réunion avec un PDG d’un des grands fournisseurs en Europe. Il est assez clair que maintenant nous préparons des plans énergétiques spécifiques stratégiques”, a expliqué Carlos Tavares qui ne craint pas d’affirmer qu’en cas de grande crise énergétique, l’industrie serait “le fusible de la société”.

Pour parer à toute éventualité, le groupe réfléchit donc sérieusement à produire sa propre énergie pour être “plus autonome”. “Nous avons des surfaces où nous pouvons mettre des panneaux solaires et c’est une possibilité que nous pouvons considérer. Devons-nous investir seuls ou avec d’autres partenaires pour produire de l’énergie par nous-mêmes ? C’est une question que nous étudions”, a expliqué le patron du groupe.

Stellantis semble donc être sur le point de trouver une réponse pratique au contexte anxiogène et au risque de rupture des approvisionnements énergétiques. Il est vrai que le contexte géopolitique d’aujourd’hui pousse industriels, banques et petits investisseurs à trouver des solutions et à se tourner vers des valeurs refuges. Certains particuliers se tournent vers l’or, les cryptomonnaies ou les matières premières. Si vous souhaitez le faire également, passez par eToro, une des plateformes d’investissement en ligne les plus anciennes et les plus fiables. eToro vous donne accès à de nombreux types d’actifs, mais aussi à des outils de trading de pointe comme le copy trading. Grâce à ce dernier, vous pouvez copier automatiquement les ordres de trading d’investisseurs expérimentés et réputés pour leurs analyses pertinentes.

Pour investir sur eToro en toute sécurité, cliquez simplement ici :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page