EDF est sous pression pour mettre fin à toutes les pannes

EDF est sous pression pour mettre fin à toutes les pannes de ses réacteurs nucléaires

Selon la ministre française de l’énergie, l’entreprise française EDF s’est engagée à réactiver l’ensemble de ses 32 réacteurs nucléaires qui sont actuellement hors service en raison de problèmes de maintenance et de corrosion. Cette annonce intervient alors que le gouvernement français augmente la pression sur l’entreprise publique pour qu’elle mette fin à une série de pannes.

Plus de la moitié des 56 réacteurs nucléaires français ont été arrêtés au cours des derniers mois. Ces arrêts ont eu un impact négatif sur l’approvisionnement en électricité en Europe et ont fait grimper les prix à un moment où le gaz russe se fait de plus en plus rare. De plus, en raison de ces arrêts, la France est devenue, pendant l’été, un importateur net d’électricité de la Grande-Bretagne et d’autres pays voisins vers lesquels elle exporte habituellement de l’électricité.

Vendredi, Agnès Pannier-Runacher, la ministre française de l’énergie, a déclaré qu’EDF avait l’intention de mettre un terme à tous les arrêts de centrales au cours des prochains mois. Mme Pannier-Runacher a déclaré, lors d’une conférence de presse, que l’énergéticien français EDF était “déterminé à redémarrer tous ses réacteurs pour cet hiver.”

Certains des redémarrages sont liés à l’achèvement des programmes de maintenance de l’été, et Mme Pannier-Runacher a déclaré que le gouvernement “suivra de près avec EDF” la progression des réacteurs qui ont été touchés par les problèmes de corrosion détectés en décembre de l’année dernière.

Investissez facilement dans des actions EDF en vous inscrivant sur l’un des brokers ci-dessous :

  • Certifié FCA


  • Nombreux outils

  • 0% commisions

  • Pas de dépôt minimum !

  • Broker reconnu

  • Levier x200 disponible

  • 0% commisions

  • Catalogue très complet

  • Certifié AMF

  • Catalogue complet

  • 0% commisions

  • Trading social

  • Formations gratuites

  • Levier x600 disponible

  • 0% commisions

  • Pour débutants et confirmés

Investir comporte un risque de pertes.

83,45 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur.

Votre capital est à risque.

62,2% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l'argent

EDF a refusé de faire des commentaires

Nicolas Goldberg, senior manager au cabinet de conseil en énergie Columbus Consulting, a commenté la déclaration du ministre de l’énergie comme suit : “C’est une sorte de pression sur EDF pour maintenir leurs accords d’ici février”.

Selon les documents soumis au gestionnaire de réseau RTE, il est prévu que les réacteurs recommencent à fonctionner entre les mois de septembre et de février.

Le rachat des propriétaires minoritaires de l’entreprise devrait aboutir au retour d’EDF sous le contrôle total du gouvernement dans les prochaines semaines, EDF est détenue par l’État à hauteur de 84 % actuellement. Cela va se produire en partie parce que la France tente de renforcer ses défenses afin de faire face au problème énergétique de l’Europe.

Au cours des deux dernières semaines, le président français Emmanuel Macron et ses ministres ont multiplié les mises en garde contre les sacrifices qui seraient nécessaires pendant les mois d’hiver. Ils ont encouragé les foyers et les entreprises à commencer à travailler sur des mesures d’économie d’énergie dès que possible.

Le gouvernement a dépensé des sommes considérables pour protéger les entreprises et les consommateurs en imposant une restriction du prix de l’électricité de 4 %, entre autres mesures, et a signalé qu’il poursuivrait ces politiques sous une forme ou une autre tout au long de l’année prochaine.

Même si les ministres ont déclaré qu’ils ne s’attendaient pas à devoir prendre de telles mesures pour le moment, compte tenu des prévisions hivernales actuelles, le gouvernement a également dressé la liste des secteurs qui seraient temporairement fermés en cas de pénurie.

Une incertitude à court terme pour EDF

Lors d’une conférence d’affaires qui s’est tenue à Paris lundi, le Premier ministre du pays de Borne, Elisabeth Borne, a déclaré que “si l’on en venait à rationner, les entreprises seraient les premières touchées.”

EDF a récemment réduit ses prévisions de production pour 2022 à leur niveau le plus bas depuis trois décennies, et ne les a pas relevées depuis. Par conséquent, il existe une certaine incertitude quant à l’ampleur de l’offre qui sera allégée à court terme, ainsi que sur la faisabilité du calendrier de redémarrage prévu.

Selon M. Goldberg, les prévisions de redémarrage indiquent que la France produira environ 50 gigawatts d’électricité par jour d’ici le mois de décembre, ce qui représente une augmentation par rapport à la fourchette actuelle de 20 à 30 gigawatts. Cela la ramènerait au même niveau qu’au cours de l’hiver précédent. Il semble probable que la France continuera d’être un importateur net pendant toute l’année 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page