Ducati rejoint les NFT : un projet sur RIPPLE !

Ducati rejoint les NFT : un projet sur RIPPLE !


Ducati s’ouvre au Web3 grâce à une collaboration avec NFT PRO. La société basée à Borgo Panigale, entend ainsi profiter des opportunités offertes par les NFT, la blockchain et le Metaverse, dans le sillage de ce qui se passe depuis quelque temps déjà dans le milieu du football.

L’objectif déclaré est de resserrer davantage les relations avec les fans, qui sont déjà fortement attachés à la marque, et pour lesquels Ducati va très probablement monnayer des Fan Tokens.

C’est un signe supplémentaire de la force de la marque et aussi du monde des NFT, dans lequel il est possible d’investir avec eToro, un intermédiaire qui a dans sa liste plus de 70 crypto actifs et comprend également divers tokens liés au monde des Tokens Non Fongibles.

En outre, il propose également l’outil CopyTrader, qui comme son nom l’indique, permet de copier les meilleurs traders et obtenir les résultats de leurs investissements. Il y a aussi les Smart Portfolios pour ceux qui veulent investir dans des paniers déjà diversifiés. Il est possible de commencer à trader de façon réelle avec un premier dépôt de seulement 50 euros.

eToro est à notre avis le meilleur broker pour investir en ligne avec seulement 45 € de dépôt minimum. Découvrez la plateforme ici :

Investir avec eToro

Ducati aussi dans le monde des NFT

Pour une entreprise historiquement liée à la course, laisser passer les possibilités offertes par les dernières technologies inexplorées semble être un oxymore. D’autant plus pour une entreprise comme Ducati, qui a la course et l’innovation technologique dans son ADN. Autour de Borgo Panigale en Italie, on pense donc à un métaverse, mais pas seulement, pour tenter d’intéresser un public plus que passionné.

Le tournant du Web3 se fera grâce au partenariat avec NFT PRO, qui avait déjà collaboré avec la Juventus de Turin l’année dernière pour créer le premier NFT bianconeri. La société, dirigée par l’italien Christian Ferri, peut se targuer d’avoir conclu des accords avec des noms du calibre de Lotus, une marque qui, dans le sport automobile, n’a vraiment pas besoin d’être présentée.

Maintenant NFT PRO est dans le sillage de Ducati de Claudio Domenicali, mais pas pour tenter une attaque en échappée, loin de là. L’objectif est de pousser la marque qui a amené la distribution desmodromique (c’est un système créé par Ducati, cette innovation importante a servi à faire connaître la marque) à l’état de l’art grâce à la Blockchain.

“Pour nous, le Web3 est une occasion extraordinaire de nous rapprocher encore plus des ducatistes : nous pourrons ainsi leur fournir des services supplémentaires. Nous voulons créer une communauté solide et nous faire connaître auprès de ceux qui sont déjà familiarisés avec les jetons non fongibles.”

Les propos de M. Domenicali laissent déjà entrevoir de futurs développements de Fan Token, à l’instar de ce qui se passe déjà dans le monde du football. Et le partenaire choisi pour l’occasion semble avoir toutes les qualités requises pour mener Ducati vers le Web3.

Ripple est impliqué dans le projet de Ducati

À l’heure où les moteurs endothermiques sont de plus en plus considérés, et souvent de manière instrumentale, comme l’ennemi numéro un de l’environnement, quel avenir peut avoir une entreprise qui a fait fortune avec les puissants cylindres V-2 ? Heureusement, cette question a été prise en charge par NFT PRO, qui a identifié Ripple comme la blockchain idéale pour le compromis entre performance, sécurité et impact environnemental réduit.

Ducati a donc un partenaire écologique pour son entrée dans le Web3, confirmant ce qui se passe déjà depuis un certain temps dans l’industrie automobile. Il n’y a pas si longtemps, le Metaverse de Bentley a été annoncé, et à cette occasion, Polygon Matic, une blockchain neutre en carbone a été choisie pour préparer le public au futur virage électrique du légendaire constructeur britannique.

Nous souhaitons tous à la Rossa di Borgo Panigale un brillant avenir et une longue et prospère production de cylindres, de pistons et de ce son si cher aux motocyclistes du monde entier, qu’aucun moteur électrique ne pourra jamais rendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page