Bridgewater parie 10,5 milliards contre les actions en Europe

Bridgewater parie 10,5 milliards de dollars sur une baisse des actions en Europe

Bridgewater Associates de Ray Dalio a parié 10,5 milliards de dollars contre des entreprises européennes, doublant presque son pari au cours de la semaine dernière pour atteindre sa position la plus baissière contre les actions de du continent.

Selon les données compilées par Bloomberg, la plus grande société de fonds spéculatifs au monde a publié des paris à découvert sur 28 sociétés, dont des paris individuels de plus de 500 millions de dollars sur ASML Holding NV, TotalEnergies SE, Sanofi et SAP SE. La dernière fois que Bridgewater avait déclaré des positions Short de cette ampleur, c’était lorsque la pandémie du coronavirus était apparue au premier trimestre 2020.
La position courte totale est en hausse de 5,7 milliards de dollars, et elle est contre 18 entreprises différentes.

Toutes les sociétés que Bridgewater vend à découvert font partie de l’indice Euro Stoxx 50. Ce mouvement intervient pendant que l’expansion économique de la zone euro ralentit fortement dans un contexte de flambée des prix et que l’Allemagne prévient que les prix élevés du gaz pourraient déclencher un effondrement des marchés de l’énergie, établissant un parallèle avec le rôle de Lehman Brothers dans le déclenchement de la crise financière.

Bridgewater essaye de profiter de cette situation

Les “shorters” tentent de tirer profit de la baisse des cours des actions en vendant des actions empruntées et en les rachetant lorsque les cours baissent. Ils montent leurs paris à un moment où la hausse des taux d’intérêt et de l’inflation augmentent les risques de récession.

Il n’est pas clair si les actions de Bridgewater sont faites uniquement pour un gain financier ou dans le cadre d’un plan de couverture plus large, Greg Jensen, co-chef des investissements de la société, a déclaré la semaine dernière, dans une interview accordée à Bloomberg TV, que la vente des actions était encore modeste par rapport à la progression qu’elles avaient connue au cours des dix années précédentes et que des changements plus importants en Europe et aux États-Unis étaient encore possibles. Il a préféré ne pas faire de commentaire sur les paris de Bridgewater sur l’Europe.

Si vous êtes intéressé par l’investissement dans des actions européennes, nous vous conseillons la plateforme eToro. Il est possible de commencer avec un faible capital : dépôt minimum de 50 euros seulement.

Les effets de la guerre sur l’économie et les actions européennes

Un indicateur de l’activité économique de la zone euro établi par S&P Global est tombé à son plus bas niveau depuis 16 mois en juin, en raison de l’inflation galopante, des inquiétudes liées à l’énergie et de la hausse des coûts d’emprunt.

La guerre de la Russie en Ukraine a fait grimper en flèche le coût de l’énergie et de nombreuses denrées de base. Les fournisseurs d’énergie subissent des pertes en étant contraints de couvrir des volumes à des prix élevés. “Cela qui risque d’avoir des répercussions sur les services publics locaux et leurs clients, y compris les consommateurs et les entreprises” a déclaré jeudi le ministre allemand de l’économie, Robert Habeck.

Les mises actuelles de Bridgewater sont les plus élevées depuis 2020, quand la firme avait constitué une position de 14 milliards de dollars contre les entreprises européennes et, avant cela, une mise de 22 milliards de dollars en 2018. Étant donné que les fonds spéculatifs ne sont tenus de déclarer que leurs plus gros paris, le total pourrait être plus élevé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page