Volkswagen veut détrôner Tesla dans le domaine de l'électrique !

Volkswagen veut détrôner Tesla en tant que premier vendeur de voitures électriques !


Volkswagen n’a jamais caché son intérêt pour les voitures électriques. Le groupe allemand figure parmi les leaders mondiaux en termes d’investissements dans la recherche, le développement et la production de modèles à batterie, mais pour s’imposer sur le marché et dépasser Tesla, il est temps de changer de rythme.

Selon Reuters, les prochaines étapes de la stratégie de Volkswagen concernent les technologies de paiement et les infrastructures de recharge, jusqu’ici l’un des principaux fleurons de Musk et Cie.

La plateforme eToro vous permet si vous le souhaitez d’investir dans les actions Tesla , Volkswagen ainsi que des centaines d’autres. eToro est l’un des meilleurs courtiers en ligne pour investir, de par sa simplicité et la puissance des outils mis à disposition. Pour commencer à investir un dépôt de seulement 50 euros est demandé.

eToro est à notre avis le meilleur broker pour investir dans Tesla et Volkswagen. Découvrez la plateforme ici :

Investir avec eToro

La situation actuelle de Volkswagen

L’un des facteurs clés pour accélérer encore plus la diffusion des voitures électriques est sans aucun doute la présence de bornes de recharge. Pour avoir une idée de l’Europe, selon un classement établi par l’Acea (l’association des constructeurs européens), la France peut compter sur une moyenne de 5,1 infrastructures de recharge par 100 km. A l’image de notre pays, on trouve la Suède, la Belgique, l’Autriche, le Danemark et l’Italie, tandis que les plus vertueux sont la Hollande, le Luxembourg et l’Allemagne avec plus de 19 colonnes aux 100 km.

La situation se dégrade lorsqu’il s’agit de la recharge rapide au-delà de 22 kW. Dans ce cas, en effet, en moyenne dans l’Union européenne, seule une colonne sur neuf est rapide et la France se situe légèrement en dessous de cette valeur.

Dans ce contexte, l’idée de Volkswagen est “simple” : créer davantage de colonnes (surtout rapides) pour accélérer la croissance du marché des voitures électriques.

La stratégie mise en place par Volkswagen

Comment Volkswagen réalisera-t-elle ce projet ? Depuis janvier, le groupe s’est appuyé sur Elke Temme, une vétéran du secteur de l’énergie qui compte près de 20 ans d’expérience au sein de la société allemande RWE.

Pour réaliser ses ambitions, le groupe est prêt à réaliser de nouveaux investissements importants. Tout d’abord, Elli, la marque de fournisseur d’énergie créée par Volkswagen, comptera 300 personnes en 2022, soit deux fois plus que cette année.

En ce qui concerne les infrastructures de recharge, le groupe a pour objectif de quadrupler le nombre de stations de recharge pour atteindre 45 000 d’ici 2025, dont 18 000 rien qu’en Europe. En outre, elle renforcera ses partenariats avec Ionity (dont elle est également actionnaire), Enel (avec qui elle a déjà lancé un plan ambitieux de colonnes ultra rapides), le britannique BP et l’espagnol Iberdrola.

Au demeurant, 2025 n’est pas une année aléatoire, mais représente le moment où le groupe allemand entend dépasser Tesla comme leader mondial de la mobilité électrique.

Enfin, il y a la technologie de paiement. Dès 2022, Volkswagen entend proposer un service “Plug & Charge”. En pratique, la voiture sera capable de sauvegarder les paramètres de paiement et de payer elle-même une fois qu’elle aura fini de se recharger au pilier.

Volkswagen ouvre une nouvelle usine de batteries

Le groupe Volkswagen a commencé les travaux de construction d’une nouvelle usine de production de batteries à Salzgitter.

Pour un investissement de 20 milliards d’euros, ce nouveau site de production de batteries pour voitures électriques devrait générer un chiffre d’affaires de 20 milliards d’euros par an, la nouvelle gigafactory du groupe Volkswagen créera plus de 20 000 emplois en Europe.

La production de batteries commencera en 2025. La société PowerCo sera responsable de l’activité mondiale du groupe Volkswagen en matière de batteries. Un site majeur qui produira de l’énergie en utilisant diverses sources renouvelables avec un taux de recyclage de plus de 90%.

Herbert Diess, PDG du groupe Volkswagen : “Aujourd’hui, nous ne posons pas seulement la première pierre de cette usine, mais nous franchissons également une étape stratégique essentielle. La construction de notre usine de cellules est un projet énorme d’un point de vue technique et économique et montre que nous apportons en Allemagne une technologie de pointe pour l’avenir !”

PowerCO gérera les opérations de production de batteries et de composants de voitures électriques à l’échelle mondiale, et pas seulement cela, car la nouvelle société sera également responsable du développement de la technologie des cellules, de l’intégration verticale de la chaîne de valeur et de l’achat de nouvelles machines et de nouveaux équipements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page