Netflix continue de licencier : une baisse d'abonnements est attendue

Netflix continue de licencier : une baisse d’abonnements est attendue

netflix licencie

Nouvelle vague de licenciements pour Netflix. Le géant du streaming a annoncé hier la suppression de 300 emplois supplémentaires, qui s’ajoutent aux 150 déjà décidés le mois dernier. La société dirigée par Ted Sarandos et Reed Hastings a déclaré dans un communiqué : “Nous continuons à investir de manière significative dans notre activité, mais nous avons procédé à ces ajustements afin que nos coûts soient en phase avec la baisse de la croissance des revenus.

Netflix prévoit une forte baisse d’abonnées

Après une forte croissance pendant la période de pandémie, les revenus du groupe ont souffert l’année dernière de la concurrence croissante dans le secteur de la vidéo à la demande. L’action netflix, qui avait enregistré des hausses à trois chiffres en 2020 grâce aux politiques de relance monétaire des banques centrales, fait désormais partie des symboles de la liquidation du secteur technologique qui a lieu depuis le début de l’année, ainsi que de la disparition de la soi-disant “économie du foyer”.

En avril, la société a annoncé que ses abonnés avaient chuté de 200 000 au cours du premier trimestre de l’année. Il s’agit de la pire perte d’abonnés depuis plus de dix ans, mais Netflix lui-même estime qu’elle pourrait faire pâle figure par rapport au chiffre du deuxième trimestre : le groupe s’attend à perdre encore deux millions d’abonnés.

Des doutes sur les abonnements avec publicité de Netflix

Depuis le début de l’année, les actions Netflix ont perdu 70% de leur capitalisation boursière. Le groupe valait 265 milliards de dollars en janvier, un chiffre désormais réduit à un peu moins de 81 milliards de dollars. Elle a perdu 70 places dans le classement des plus grandes sociétés cotées du monde et se situe désormais aux alentours de la 150e place. Le prix de l’action (181,71 dollars à la clôture d’hier) est à son plus bas niveau depuis 2017.

Si vous voulez profiter de cette baisse et que vous croyez à la puissance de Netflix, vous pouvez investir facilement et rapidement sur cette action sur la plateforme eToro. C’est l ún des meilleurs courtiers en ligne, il propose notamment des outils très puissants pour vous aider dans vos trades. Commencez à investir avec un dépôt de 50 euros seulement.

eToro est à notre avis le meilleur broker pour investir en ligne avec seulement 45 € de dépôt minimum. Découvrez la plateforme ici :

Investir avec eToro

Pour mettre un terme à l’hémorragie d’utilisateurs, la société envisage désormais d’augmenter les recettes publicitaires en introduisant un niveau d’abonnement moins cher, mais avec des publicités dans les films et les séries télévisées : l’expérience devrait être lancée d’ici la fin de l’année. Mais, expliquent les analystes de Bank of America, cette mesure pourrait avoir des effets secondaires pour l’entreprise : “Les utilisateurs pourraient passer au niveau inférieur pour augmenter leur budget de streaming et s’abonner à d’autres services, ce qui profiterait beaucoup plus aux concurrents de Netflix qu’à Netflix lui-même”. La société est à la recherche d’un partenariat pour fournir ce nouveau plan d’abonnement, et les partenaires possibles incluent Google et NbcUniversal.

De nouvelles coupes à l’horizon pour netflix ?

Les porte-parole de Netflix n’ont pas fait de commentaires sur d’autres réductions de personnel prévues à court terme mais, dans un courriel consulté par The Hollywood Reporter, les deux PDG ont déclaré au personnel qu’ils prévoyaient “de revenir à une activité normale à partir de maintenant”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page