Le retour en force des mineurs de Bitcoin chinois

Le retour en force des mineurs de Bitcoin chinois

minage bitcoin chinois

Malgré l’interdiction du minage de bitcoin par le gouvernement chinois, la Chine fait un retour en force dans ce secteur

  • Selon le Cambridge Center, des “opérations de minage secrètes” sont responsables de cette augmentation.
  • Après le krash de 2021, le taux de hachage sur le réseau est à nouveau monté en flèche.

Alors que les États-Unis continuent de dominer le minage de Bitcoin, la Chine a repris sa deuxième place malgré l’interdiction prononcée l’année dernière par le gouvernement.

Selon un rapport du Cambridge Centre for Alternative Finance, entre septembre 2021 et janvier 2022, les États-Unis ont représenté 37,84 % du hashrate mondial, indiquant la quantité de puissance informatique utilisée pour miner des devises numériques. Après avoir chuté l’année dernière, le hashrate, qui protège le réseau Bitcoin, a rebondi pour atteindre de nouveaux sommets.

Selon la CCAF-FCVI, la Chine a connu une augmentation importante de son activité grâce à des ” opérations minières secrètes ” et a ” réapparu comme un centre minier important ” après l’interdiction du minage dans le pays l’année dernière. Selon la CCAF-FCVI, le pays représente désormais 21,11 % du hashrate mondial.

La CCAF-FCVI a poursuivi en affirmant que cette découverte ” indique fortement ” qu’une importante activité minière souterraine a eu lieu dans le pays, confirmant ainsi de façon empirique ce que les initiés de l’industrie savent depuis longtemps. En mai (2021), Pékin a intensifié sa campagne de réglementation de l’industrie des crypto-monnaies. Il semble que des opérations minage secrètes soient toujours en cours en Chine via des réseaux privés virtuels, faisant croire que les ordinateurs sont situés dans un autre pays.

L’approche de la CCAF-FCVI, qui repose sur la collecte de données auprès de pools miniers partenaires, est sujette à des erreurs car de nombreux mineurs peuvent dissimuler leur identité en utilisant des services de proxy tels que les VPN.

Le Kazakhstan est le troisième plus grand mineur, avec 13,22 % du hashrate mondial. Il est suivi du Canada avec 6,48 % du hashrate total mondial. La Russie, qui détient une part de 4,66 % du marché mondial du minage de crypto-monnaies, a vu ses fermes de minage migrer ailleurs, selon l’étude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page