Bitcoin un retraite : Aux etats-Unis les retraités pourront profiter du Bitcoin !

Bitcoin et retraite : un projet de loi de la Chambre des représentants des États-Unis vise à intégrer les crypto-monnaies dans les retraites

bitcoin et retraite

Byron Donalds, un représentant des États-Unis, a proposé au Congrès un projet de loi qui ferait du bitcoin un élément standard des plans de retraite 401(K) de chaque ménage Américain.

La loi sur la liberté financière de 2022, qui a également été introduite ce mois-ci, a été considérablement renforcée grâce à cette initiative innovatrice et audacieuse.

Le projet de loi présenté par le représentant Donalds vise à empêcher le Ministère du travail d’interdire les investissements en cryptomonnaies, notamment par la possibilité pour le titulaire d’un compte 401(k) de choisir ses sortes d’investissements via un courtier.

Fidelity va autoriser les participants à investir en bitcoins

Fidelity Investments vient d’annoncer qu’elle permettra désormais aux investisseurs de diversifier leurs actifs avec des bitcoins. Elle a étendu ses plans de retraite 401(k) à 23 000 entreprises.

Le ministère du Travail a fait part de ses préoccupations concernant la décision du Sénat d’autoriser les investissements à haut risque tels que les crypto-monnaies ou les actifs numériques dans les plans de retraite 401(k).

Le ministère du Travail s’inquiète de la décision de Fidelity Investments.

Contrôle total sur les investissements en bitcoins

Le représentant Byron Donalds était mécontent de l’objectif de l’administration Biden de concentrer et de monopoliser le pouvoir à Washington, qui tente maintenant de dicter la façon dont les Américains investissent leur argent.

Byron Donalds affirme également que “cette administration, ainsi que toute autre entité gouvernementale, n’ont pas le pouvoir de diriger l’avenir financier des investisseurs américains.”

Par ailleurs, le représentant Donalds a envoyé récemment un tweet dans lequel il déclare que le sénateur Tuberville est prêt à accélérer l’adoption de ce projet de loi avec l’aide de Tom Emmer, un membre du Congrès du sixième district du Minnesota.

Pour attiser les flammes, Tom Emmer, a déclaré : “Fier de soutenir @RepDonalds Press et @Sen Tuberville Financial Freedom Act of 2022.”

Le projet de loi a le soutien de Davidson et de Kim

Pendant ce temps, le représentant Young Kim, membre de la Chambre des représentants de la 39e circonscription de Californie et de la 6e circonscription d’Arizona, ainsi que le membre du Congrès Warren Davidson de la 8e circonscription de l’Ohio, ont utilisé un mégaphone pour soutenir leur projet de loi.

Ces deux hommes s’accordent à dire que les Américains ont travaillé dur pendant des décennies et ont épargné de manière judicieuse pour leur retraite. Les investisseurs doivent être autorisés à faire des jugements et des choix concernant les actifs dans lesquels ils souhaitent investir.

Les investisseurs prennent le “contrôle” lorsqu’on leur donne le pouvoir

Le projet de loi garantit que le pouvoir reste entre les mains de l’investisseur et non entre celles du gouvernement. Les gens méritent leur salaire, et ils ont toujours le contrôle sur les investissements qu’ils choisissent. C’est à eux d’en décider !

Selon Adam Bergman, de l’IRA Financial Group, 1 à 5 % du portefeuille est suffisant, 20 % étant excessif.

Malgré la volatilité du bitcoin, Fidelity assume son choix

De nombreuses personnes sont effrayées par la grande volatilité du bitcoin. Après avoir atteint un pic de plus de 69 000 dollars en novembre, le cours de la monnaie a chuté de 42,7 % par rapport à son sommet historique.

Le ministère du travail s’est récemment inquiété de la volatilité du bitcoin et a déconseillé aux travailleurs d’inclure des crypto-monnaies dans leurs plans de retraite.

Malgré les mises en garde des autorités, il semble que Fidelity Investments, le gestionnaire américain d’actifs, soit déterminé à mettre en œuvre le produit. Par ailleurs, si Fidelity parle du bitcoin comme plan de retraite c’est une très bonne chose pour son évolution.

Dave Gray, responsable des plans de retraite 401(k) chez Fidelity, a affirmé dans un communiqué :

« En tant que leader dans le domaine des actifs numériques, nous sommes fiers d’être les premiers à permettre aux entreprises d’accéder au bitcoin pour les plans de retraite de 401(k), ce qui reflète notre engagement à répondre à leurs besoins évolutifs et notre conviction de la promesse de la technologie blockchain comme avenir du secteur financier. »

Pour investir facilement dans le Bitcoin, eToro est le choix de la rédaction. Commencez avec un dépôt minimum de 45€ seulement :

Investir dans le Bitcoin avec eToro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page