Action EDF : historique des dividendes et des rendements

Dividende EDF : historique des dividendes et des rendements

EDF ou Électricité de France est une grande société française qui produit et distribue de l’électricité. Elle est cotée à la bourse Euronext Paris et est prise en compte dans le calcul de l’indice CAC 40. EDF est une des 20 sociétés ayant les plus grandes capitalisations boursières en France et est aussi une des plus performantes. L’action EDF ouvre droit à des dividendes réguliers depuis de nombreuses années, ce qui en fait une des actions préférées des investisseurs.

Dividende action EDF 2022

Les détenteurs d’actions EDF reçoivent chaque année des dividendes en deux temps. Ils reçoivent un acompte qui est versé vers le mois de décembre et un solde vers le mois de juin.

Pour 2022, un solde de 0,28 euro par action a été versé au mois de juin pour compléter l’acompte de 0,30 euro par action versé le 2 décembre 2021.

Pour l’exercice 2022, il n’est pas prévu que la société verse des dividendes pour ses actionnaires, mais elle devrait se rattraper en 2023, avec des dividendes qui devraient être, selon les estimations, de l’ordre de 0,39 euro par action.

Historique des dividendes action EDF

EDF a versé des dividendes de façon ininterrompue depuis de nombreuses années. Entre 2005 et 2021, les dividendes ont varié de 0,15 à 1,28 euro par action.

Voici, résumé dans ce tableau, l’historique des dividendes EDF versés depuis 2012, ainsi que les documents officiels émis par la société chaque année concernant le versement des acomptes et soldes des dividendes.

On peut constater que les dividendes sont parfois décidés au cours de l’année de l’exercice, puis versés en deux tranches, acompte et solde. Il peut toutefois arriver que la société ne verse qu’un acompte, au cours de l’année de l’exercice et que cet acompte ne soit pas complété par un solde l’année suivante, comme cela a été le cas en 2019.

D’autres années, il arrive qu’au cours de l’année de l’exercice, la société décide de ne pas verser de dividendes, à cause d’un contexte économique particulier ou de mauvaises performances de la société, mais que cette dernière se rattrape l’année suivante en décidant de verser des dividendes au titre de l’année écoulée, comme cela a été le cas en 2020 pour laquelle les dividendes de 0,21 euro par action n’ont été détachés qu’en 2021 et versés en juin.

AnnéeDividendesAcompte et date de versement Solde et date de versement
Documents officiels
20121,25 €0,57 €, 17/12/20120,57 €, 30/05/2013Aucun documents
20131,25 €0,57 €, 17/12/20130,68 €, 15/05/2014Aucun documents
20141,25 €0,57 €, 17/12/20140,68 €, 19/05/2015Aucun documents
20151,10 €0,57 €, 18/12/20150,53 €, 30/06/2016Aucun documents
20160,90 €0,50 €, 31/10/20160,4 €, 30/06/2017AcompteSolde
20170,46 €0,15 €, 11/12/20170,31 €, 19/06/2018AcompteSolde
20180,31 €0,15 €, 10/12/2018 0,16 €, 18/06/2019AcompteSolde
20190,15 €0,15 €, 17/12/20190 €Acompte
20200,21 €0 €0,21 €, 07/06/2021Solde
20210,58 €0,30 €, 02/12/20210,28 €, 13/06/2022AcompteSolde
Graphique des dividendes EDF depuis 2005

Quand reçoit-on le dividende action EDF ?

Le versement des dividendes est décidé lors d’assemblées générales ordinaires tenues chaque année. L’AG décide alors du montant des dividendes à verser et les dates auxquelles elles doivent être versées. Les dividendes sont versés en deux fois, un acompte, généralement vers le mois de décembre de l’année de l’exercice, et un solde qui complète l’acompte et qui est versé au mois de mai ou de juin de l’année suivante.

Pour bénéficier des dividendes EDF, il faut détenir une ou plusieurs actions de la société au plus tard la veille de la date du détachement des dividendes. Le détachement correspond à la date à laquelle les dividendes sont dissociés de l’action et réservés aux actionnaires. La date du détachement est donc différente de la date de la mise en paiement des dividendes qui, elle, peut survenir bien plus tard.

Ainsi, si EDF décide de détacher des dividendes le 12 mai, il faut avoir été en possession de l’action depuis au moins le 11 mai, soit à la veille, pour pouvoir bénéficier des dividendes.

Le détachement qui consiste à détacher le dividende de la valeur de l’action a une incidence sur celle-ci. Ainsi, si l’action vaut 50 à la veille du détachement et que le dividende est de 5, par exemple, le lendemain du détachement, elle ne vaudra plus que 45.

Rendement de l’action EDF

Le rendement d’une action est le rapport entre le dividende et le cours de l’action. Le rendement est exprimé en pourcentage et reflète le revenu annuel que peut procurer une action à un instant donné à son détenteur. Le rendement permet aussi d’estimer le rapport investissement/bénéfice, puisqu’une action qui ne coûte pas cher, mais qui donne droit à des rendements élevés est plus intéressante qu’une action chère, mais aux dividendes modestes.

Cet indicateur permet aussi d’évaluer la solidité et les performances d’une société, puisqu’une action saine voit les dividendes auxquels elle donne droit augmenter à mesure que ses performances globales augmentent.

Le rendement se calcule donc par la formule : 

Rendement = Dividendes / Prix de l’action.

Pour calculer le rendement de l’action EDF en 2021, il faut se référer au cours moyen de l’action au long de cette année et qui était de 11,827 euros l’action, un cours proche de la valeur actuelle de l’action EDF qui est de 11,90 euros.

Les dividendes versés au titre de l’exercice 2021 étaient de 0,55 euro par action.

Le rendement de l’action EDF en 2021 est donc calculé ainsi : 

Rendement EDF 2021 = 0,55 / 11,827 = 4,65 %.

Dividende EDF : prime de fidélité pour les actionnaires

Lors d’une assemblée générale en 2021, les actionnaires d’EDF ont apporté une modification au statut de la société comme le permet l’article L. 232-14 du Code du commerce. Ils y ont introduit un dispositif récompensant les actionnaires fidèles grâce à un dispositif de majoration des dividendes de 10 %. Pour en bénéficier, les actionnaires doivent détenir leurs actions au nominatif, pur ou administré, de façon continue, depuis deux années civiles ou plus.

Les dividendes sont majorés dans leur totalité de 10 % dans la limite de 0,5 % du capital social (de l’ensemble des actions) par actionnaire éligible. 

Les premières majorations de dividendes ont été appliquées dès 2014, au titre de l’exercice de 2013.

Les actions qui donnent droit à cette majoration en 2023 sont identifiées par le code ISIN FR0014000R76 et celles y donnant droit en 2024 sont identifiées par le code FR00140071T2. 

Cette majoration des dividendes vise à fidéliser les détenteurs d’actions EDF, ce qui permet à la société d’avoir un actionnariat stable. C’est d’ailleurs pour cette raison que cette majoration ne s’adresse qu’aux petits porteurs (moins de 0,5 % du capital), car ce sont les plus mobiles et ceux qui ont le plus tendance à vendre leurs actions, contrairement aux grands investisseurs.

Retour haut de page