Les entreprises françaises dirigent leurs clients vers EDF

Pourquoi certaines entreprises d’électricité françaises incitent leurs clients à se tourner vers EDF ?

Les petites entreprises d’électricité françaises luttent pour maintenir leurs tarifs à un niveau bas alors que les prix de l’énergie continuent d’augmenter à l’échelle mondiale et encouragent les clients à passer aux tarifs réglementés proposés par EDF.

Le gouvernement français a décidé que les prix réglementés de l’électricité (le tarif réglementé de l’électricité) seraient gelés à une hausse de 4 % à l’automne 2021. Cette mesure durera jusqu’à la fin de l’année 2022.

Les prix réglementés du gaz ont également été gelés, sans quoi ils seraient 105 % plus élevés aujourd’hui qu’en octobre 2021, a indiqué la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

Achetez des actions EDF rapidement sur l’une des plateformes ci-dessous :

  • Certifié FCA


  • Nombreux outils

  • 0% commisions

  • Pas de dépôt minimum !

  • Broker reconnu

  • Levier x200 disponible

  • 0% commisions

  • Catalogue très complet

  • Certifié AMF

  • Catalogue complet

  • 0% commisions

  • Trading social

  • Formations gratuites

  • Levier x600 disponible

  • 0% commisions

  • Pour débutants et confirmés

Investir comporte un risque de pertes.

83,45 % des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec ce fournisseur.

Votre capital est à risque.

62,2% des comptes des investisseurs particuliers perdent de l'argent

EDF : bientôt le choix numéro 1 des français

Le fournisseur historique d’électricité en France, EDF, s’en tient à ce tarif réglementé décidé par les pouvoirs publics, et les fournisseurs alternatifs peuvent soit proposer des prix différents mais indexés sur ce tarif, soit des prix qui fluctuent avec le marché mondial.

Avec l’augmentation des prix de l’électricité sur le marché, en grande partie à cause de la guerre en Ukraine, plusieurs petits fournisseurs, dont Planète OUI et Bulb Energy, ont fait faillite l’année dernière, souvent parce qu’ils n’avaient pas stocké leurs réserves à l’avance et ont donc été contraints d’acheter à un prix très élevé.

Planète OUI a ensuite été racheté par Mint Energie, qui a récemment envoyé un e-mail à ses 120 000 nouveaux clients – qui étaient censés bénéficier du tarif réglementé – pour leur annoncer que leurs factures allaient augmenter car ils n’étaient plus liés au tarif réglementé.

Cependant, Mint Energie a également incité ses clients à “aller chez EDF” pour bénéficier des prix plafonnés de l’électricité du fournisseur historique. Un client de Mint, Romain, s’est vu dire qu’il économiserait 218 € s’il passait à EDF, rapporte MSN news.

Ohm Energies a également alerté ses clients d’une nouvelle hausse de tarif, et leur a rappelé qu’ils pouvaient “résilier leur contrat sans pénalités à tout moment au cours des trois prochains mois”.

Le fournisseur espagnol Iberdrola a conseillé aux 2 % de ses clients – 10 000 personnes – dont le contrat arrive à échéance de chercher un autre fournisseur, car il doit augmenter ses tarifs et ne pourra pas maintenir le tarif qu’il proposait initialement. Si le fournisseur avait renouvelé ces contrats, “nous aurions été obligés de répercuter l’augmentation du prix de l’électricité, qui est astronomique, sur nos clients”.

Les électriciens ont intérêt à s’approvisionner auprès d’EDF

La flambée du prix de l’électricité a rendu difficile pour les fournisseurs alternatifs d’attirer les clients vers leurs offres de marché, qui augmentent avec les taux mondiaux.

Au premier trimestre 2022, ces tarifs n’ont gagné que 163 000 nouveaux clients, un chiffre en baisse de 137 % par rapport au troisième trimestre 2021, selon la CRE. Pour aider ces fournisseurs à maintenir leurs prix bas, le gouvernement a décidé en février de relever de 20 % le seuil de l’ARENH (accès régulé à l’électricité nucléaire historique).

Ce mécanisme permet normalement aux entreprises d’acheter jusqu’à 100 TWh à 42 € par MWh à EDF, puis tout approvisionnement au-delà de ce seuil doit être acheté sur le marché libre.

Cette année, les fournisseurs d’électricité ont pu acheter 120 TWh à EDF, ce qui leur évite pour un peu plus longtemps de devoir se tourner vers les prix du marché, qui peuvent atteindre 700 € par MWh. Cependant, même avec ce soutien, les fournisseurs peuvent décider qu’il est plus logique de laisser partir leurs clients à la fin de leur contrat avant même de vérifier s’ils accepteraient un tarif plus élevé.

En effet, la libération des clients permet aux fournisseurs de bénéficier au maximum de l’ARENH. La part d’électricité ARENH attribuée à chaque fournisseur est calculée aux moments de faible demande tels que le week-end, les jours fériés et pendant l’été. Ainsi, pour obtenir le plus d’électricité bon marché possible, ces entreprises doivent viser un nombre élevé de clients en juillet et août, mais peuvent ensuite commencer à les laisser partir à la fin de l’été.

Cette tactique leur permettra de répartir l’électricité de l’ARENH entre une plus grande proportion de leurs clients avant de se tourner vers le marché libre, ou même de se retrouver avec un excédent qu’elles pourront revendre à des prix plus élevés.

Les plafonds des prix réglementés du gaz et de l’électricité prendront fin le 1er janvier 2023. Ils seront remplacés par des aides plus ciblées sur les ménages à faibles revenus, a indiqué le gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page